Lexique de la fauconnerie

Vocabulaire de la fauconnerie

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

B

Balay : C’est la queue des oiseaux de basse volerie plus longue que leurs ailes.

Baigner : Baigner les autours et éperviers au bout de la filière et les faucons en les attachant sur une petite motte au bout de leurs longes.

Bander au vent : On dit qu’un oiseau bande au vent quand il se tient sur les chiens faisant comme la crécerelle ou hobereau pour attendre le départ du gibier.

Barbillon : Maladie qui vient dans le bec des faucons.

Basse volerie : Autourserie. On appelle oiseau de poing ceux qui chassent à faible et moyenne hauteur.

Béjaune : On devrai dire bec jaune ce sont en fauconnerie des oiseaux qui ne savent encore rien faire, c’est aussi de là qu’on appelle niais ou béjaune, proverbialement les imbéciles ou jeunes gans sans expérience.

Bloquer : Lorsque l’oiseau a remis le perdrix, et se place sur quelqu’arbre pour fondre sur elle au départ. On dit aussi qu’il se bloque quand il se soutient en l’air, suspendu sans battre de l’aile.

Boulimie : Maladie des autours et éperviers dont ils ne peuvent guérir, elle leur survient des suite d’une trop longue privation de nourriture.

Barre (la) ou la perche : C’est où on attache les oiseaux.

Brayer : C’est le derrière d’un oiseau Une marque de la bonté d’un faucon est d’avoir le brayer net et que les environs sont émaillés de tâches rousses et noires.

Brider : on appelle brider un oiseau lorsque pour voyager loin et empêcher ses débats, on lui arrange une petite lanière de peau fendue dans la mahute de l’aile, on lie les deux bouts, en passant un par-dessous l’aile, L’oiseau ne peut plus alors ouvrir l’aile.